Urbanisme moderne

Nous nous sommes baladés dans notre bon village de Patignies et, au cours d’une rencontre fortuite, sur le pas de sa porte, nous avons discuté avec une personne que nous connaissons de longue date. Dans le cours de la conversation, quelle n’est pas notre surprise d’apprendre qu’une société installée dans notre village va agrandir ses installations juste à côté de la maison de l’un de ses patrons.”Mais, c’est en zone agricole ! Et ils ont d’autres terrains en zone à bâtir pour s’agrandir, juste à côté !” ai-je répondu. “Eh oui… mais c’est là qu’ils ont choisi de bâtir de nouveaux bâtiments…” m’a-t-elle été répondu…

Mon interlocuteur m’apprend alors que, habitant dans le voisinage proche, il a été avisé par les services de la Commune de Gedinne de cette demande.

C’est curieux car je n’ai JAMAIS vu le moindre avis d’urbanisme affiché ! Vous savez… ces affiches jaunes qui apparaissent (parfois) en bord de route…

Aujourd’hui, je me suis rendu à l’administration communale de Gedinne pour demander quelques explications… Effectivement, le projet existe mais, pas de chance, l’enquête publique vient juste d’être clôturée et le permis va être soumis au Collège Communal… rapidement ! Forcing ?

Question: Pourquoi autoriser de bâtir en zone agricole alors que la Région Wallonne tente de préserver les zones agricoles et forestières et que d’autres terrains sont libres ?

Et chez nous ?

Car je n’ai aucun doute, le permis sera accordé sans aucune difficulté… Sûrement un saine gestion de nos terres agricoles…

N’étant pas atteint de cécité, je présume que l’avis d’urbanisme n’a eu qu’une durée de vie symbolique, peut-être le temps d’un constat d’huissier ! C’est lamentable et surtout illégal ! Ce sont des méthodes de mafio..! Trop tard bien sûr, l’enquête publique est terminée. Ben voyons !

Y en a marre !

A Gilly, il est hors de question que l’affiche du permis de bâtir de mon fils soit cachée un tant soit peu pendant les travaux! Dans d’autres communes, en région bruxelloise par exemple, des citoyens dénoncent les infractions urbanistiques contre rémunération à l’administration. Doit-on en arriver là ? Triste époque !

Ne faudrait-il pas être beaucoup plus rigoureux dans la gestion de ce genre de problème?

Qu’en pensez-vous ?

Quant à moi, mon opinion est faite pour ce qui concerne l’action de certains de nos acteurs politiques… Et comme les élections sont proches…